Actions politiques

Panel d'administration

 

Mettre l'économie et l'argent au service de la planète

 

 

La monnaie du bien commun

 

Actions politiques - Pour participer aux changements

Nous avons choisi le « parti-pris » de partager ici avec vous uniquement ce qui nous parle.
Est-ce à dire que nous rejetons tout ce qui ne figure pas ici ?
Certainement non, mais nous choisissons de nous limiter aux démarches qui résument et englobent le mieux à nos yeux les analyses, les réflexions et les actions qui répondent aux défis de notre temps.

Même si nous ne partageons pas nécessairement toutes les analyses et propositions faites par les mouvements que nous signalons ici, nous les trouvons néanmoins essentiels pour « l'autre regard » qu'ils permettent de porter, pour leur inspiration, leur lucidité qui conduit à comprendre les causes à partir des symptômes, leur profond respect de l'humain, de notre Terre, en un mot du Vivant.

Les Colibris

Mouvement citoyen pour la Terre et l'humanisme initié et inspiré par Pierre Rabhi.

Nouvelle Donne

Nouveau parti politique créé en 2013 par Pierre Larrouturou. Là encore ce parti tire son inspiration du « New deal » (nouvelle donne en français) du président Roosevelt. Le mouvement veut réunir des déçus de la politique et des citoyens de tous bords autour d'une démarche keynésienne s'appuyant sur 20 propositions concrètes.

Le collectif Roosevelt 2012

Mouvement citoyen français qui s’inspire de la démarche volontariste et interventionniste de l'ancien président américain Franklin Delano Roosevelt pour sortir de la crise de 1929. Ce mouvement propose 15 réformes économiques et sociales.

Attac

ONG créée à l'origine pour soutenir une proposition de taxe sur les transactions financières, le mouvement s'est développé internationalement et a élargi son champ d'action. C'est ainsi qu'ATTAC -Association pour une Taxe Tobin d'Aide aux Citoyens - est devenu Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l'Action Citoyenne.

Le bien commun doit avoir sa monnaie : la monnaie du bien commun

Là, il ne s'agit pas encore d'un mouvement mais d'une idée que nous avons et que nous tâchons de  promouvoir pour en faire un sujet de société. Elle est à nos yeux le chaînon manquant,  car ce ne sont pas les solutions qui manquent, mais la finance, du moins est-ce ce qu'on nous dit. Eh bien là, la question de la finance ne conditionnerait ni ne limiterait plus l'action.