Compte-rendu C.A.

Panel d'administration

Mettre l'économie et l'argent au service de la planète

Procès Verbal de l'Assemblée Générale Ordinaire

suivi du Rapport moral pour l'année 2012-2013

 

28 octobre 2013 à Quirbajou à 17h00
 

Étaient présentes 7 personnes munies de 9 pouvoirs soit un total 16 membres sur 28 à jour de leur cotisation. Le quorum étant atteint, les délibérations ont pu avoir lieu.

Ordre du jour :
1° Accueil
2° Lecture et adoption du rapport moral
3° Lecture et adoption du rapport financier
4° Élection des membres du conseil d'administration (CA) en fin de mandat comme prévu aux statuts
5° Présentation de la monnaie locale en cours de préparation dans les Laurentides (Québec)
6° Débat sur les axes d’action à suivre en 2014
7° Montant de la cotisation en 2014
8° Questions diverses:
- Adresse du siège
- Banque Où sommes nous ?

 

1° Accueil
C'est dans le cadre de la maison d'Hôtes tenue par Françoise et Stéphane WAROTBELLIS à Quirbajou, que nous nous sommes retrouvés pour tenir notre assemblée générale. Un grand merci pour leur accueil.
 
2° & 3° Rapport moral & rapport financier
 Ils se trouvent en annexe et ont été adoptés à l'unanimité.
 
4° Élection des membres du conseil d’administration en fin de mandat
En son article 11, les statuts prévoient que les membres du conseil sont élus pour trois ans et renouvelables par tiers.
Les membres actuels du CA sont : Françoise WAROT-BELLIS, Jacques de la PIQUERIE, Jocelyne MEREL, Les HENDERSON, Marie-Hélène GAGEY et Philippe DERUDDER.
Étaient en fin de mandat : Jacques de la PIQUERIE et Les HENDERSON. L'un et l'autre désirant poursuivre leur mandat ont donc présenté leur candidature. Ils sont ré élus à l'unanimité.
Le conseil d'administration (CA) se compose donc à ce jour de : Françoise WAROTBELLIS, Jacques de la PIQUERIE, Jocelyne MEREL, Les HENDERSON, Marie- Hélène GAGEY et Philippe DERUDDER.
Par ailleurs le CA a reconduit dans leurs fonctions au bureau : Philippe Derudder au titre de Président représentatif (en ce qui concerne les relations extérieurs, eg banque - voir aussi P-V de l'AG Extraordinaire d'octobre 2012) et Les Henderson dans les fonctions de trésorier et secrétaire.
 
5° Présentation de la monnaie locale en cours de préparation dans les Laurentides (Québec)
Philippe a fait une présentation de cette expérience. Vous en trouverez les grandes lignes dans le rapport moral et surtout dans l'annexe 4 jointe au rapport.
 
6° Débat sur les axes d'action à suivre en 2014
Les axes traditionnels sont retenus :
- Poursuivre notre effort d'éducation populaire afin de permettre de s’affranchir du conditionnement économique et financier générateur des crises à répétition que nous subissons et la tragédie humaine grandissante que cela entraine.
- Continuer à initier et accompagner le développement d’expériences de monnaies complémentaires.
 
7° Montant de la cotisation
A l'unanimité, il a été convenu de maintenir le montant de la cotisation annuelle à 20 euros.
Nous rappelons qu'il est maintenant possible de payer sa cotisation ou de verser un don en ligne : http://aises-fr.org/104-adhesion.html
 
8° Questions diverses:
- Adresse du siège.
Contrairement à ce qui avait été décidé lors de la précédente assemblée, l'adresse du siège n'a pas été modifiée. Nous estimons en fin de compte que, pour le moment, il est préférable de maintenir le siège à Cahors.
- La banque
Les procurations sont maintenant en place comme nous en étions convenus. En revanche la question des frais de gestion de compte reste entière d'autant plus que les frais actuels de 12 euros par trimestre vont être portés à 15,50 plus frais additionnels de 9 euros pour gestion internet. Cela devient insupportable pour une micro structure comme la nôtre. Les Henderson va discuter avec le Crédit Coopératif et si nous ne parvenons à rien, nous devrons envisager une alternative, si possible. À suivre donc.
 
Plus d'autre question n'étant soulevée, l’Assemblée Générale a été clôturée à 20h00, suivie d'un repas convivial.
 
Le secrétaire
Les HENDERSON
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 

 

Rapport moral pour l'année 2012-2013

 

Lors de la dernière assemblée générale nous avions décidé les orientations suivantes :

- Poursuivre notre effort d'éducation populaire
- Continuer à initier et accompagner le développement d’expériences de monnaies complémentaires.
 
1 - Poursuivre notre effort d'éducation populaire
 
- Un nouveau livre :
« Manifeste pour que l'argent serve au lieu d'asservir » 

À la demande des éditions Dangles qui voulait « surfer » sur le succès du manifeste de Stéphane Hessel « indignez-vous », Philippe Derudder et André- Jacques Holbecq ont écrit ce manifeste paru au début de l'année. Petit format, 9 euros, il résume la question que pose la monnaie aujourd'hui et les pistes de solutions possibles.
http://aises-fr.org/231-livres-PhD+AJH.html
 
- Promotion du film vidéo:
« La monnaie, du pouvoir d'achat au pouvoir d'être »
 
La version française du film est annoncée sur notre site :
http://aises-fr.org/261a-videos-en-ligne%20liens.html
l est possible de le voir par séquence sur youtube, il suffit de cliquer sur les liens donnés.
Il est aussi possible de le commander en ligne :
http://aises-fr.org/260b-liv-monnaie-FR%20achat.html
Cette version a été visionnée plus de 20.000 fois
Il a aussi été commandé 122 exemplaires et 200 copies ont été vendues dans le cadre des conférences et ateliers données par Philippe. Ces ventes ne génèrent toutefois pas de revenus à l'association puisque le film est vendu au prix coutant comme cela a été décidé.
Enfin, comme il est libre de droits nous savons par le bouche à oreille qu'il est projeté au sein d'associations et aussi dans des salles de cinéma.
Devant environ 350 personnes, Il a récemment servi de support à une table ronde à laquelle Philippe participait, organisée dans le cadre du 26eme festival du livre de Mouans Sartoux.
 
Les retours sont toutefois mitigés. Bon nombre de personnes sont enthousiastes et trouvent ce film excellent. Nombreux ont été les témoignages disant combien ce film avait permis, par son côté pédagogique de comprendre des choses restées obscures jusque là. Son approche non « dénonciatrice » et inspirante est également appréciée.
D'autres toutefois, sans nier la valeur pédagogique, ont regretté sa lenteur et surtout sa longueur. Il est vrai que l'information est dense, et que sur le plan technique nous avons manqué d'outils d'animation.
 
Nous avons aussi réalisé deux autres versions, une en anglais et une autre en espagnol. Un travail plus important que ce que nous avions estimé car il a fallu recaler tout le film en fonction des textes qui ne prennent pas le même temps de diction qu'en français... Nous tenons à souligner qu'à l'appel d'aide bénévole pour la traduction des textes dans ces deux langues nous avons reçu plus de propositions que nécessaire.
Ces deux versions sont également disponibles sur youtube :
http://aises-fr.org/260a-liv-monnaie-FR.html
Pour le moment sans grand succès. Notre manque de réseaux dans les pays anglophones et hispanophones se fait sentir ! Si donc vous avez des connaissances dans ces pays, merci d'attirer leur attention sur cette vidéo et de leur demander de la relayer si elles estiment qu'elle vaut le coup.
 
- La mise à jour du site http://aises-fr.org/
 
Alain Loize qui a créé le site et le maintenait jusqu'au début 2013, a souhaité passer la main. Merci Alain pour tout le travail que tu as effectué pour l'association.
C'est maintenant Jean-Pierre RIMSKY-KORSAKOFF, membre de l'association et fervent promoteur des idées qu'elle véhicule, qui a repris cette mission.
Merci à toi Jean-Pierre.
 
- Les conférences et des ateliers:
 
Philippe poursuit en France son travail de pèlerin, deux fois par an, (une fois au printemps et une fois en automne) en répondant aux invitations à donner des conférences et animer des ateliers. Vous trouverez en annexe 1 & 2 la présentation des ateliers qui sont le plus souvent demandés. Quant aux conférences, le sujet le plus récurrent est celui des monnaies locales complémentaires.
Nous rappelons que le programme des tournées est publié sur le site :
http://aises-fr.org/201-conference.html
 
- Présence sur les blogs et forums:
C'est André-Jacques Holbecq qui jusqu'à cet été était très présent et actif sur la toile. Il a beaucoup donné et souhaite prendre du repos, ce qui est bien compréhensible quand on sait combien internet peut être chronophage ! Nous serons donc moins présents sur ce medium, à moins que d'autres volontaires se manifestent ?
 
 
2 – Accompagner et développer le mouvement des monnaies locales complémentaires.
 
- Des interventions
 
Philippe est régulièrement demandé tant à participer à des sessions de travail par des groupes engagés dans la mise en service de monnaies locales complémentaires, que pour donner des conférences de sensibilisation auprès des populations sur cette démarche citoyenne pleine de potentiel.
 
 - Notre contribution à l'édition spéciale du journal l'Âge de Faire
 
Le journal l'Âge de Faire a édité un tirage spécial de 100.000 exemplaires consacré uniquement aux monnaies complémentaires locales. Ce tirage n'a été rendu possible que par un pré financement de la part de divers organismes et donateurs. Nous avons contribué de deux manières : Une financière par un don de 100 euros qui nous permis d'avoir plusieurs centaines d'exemplaires que nous laissons à disposition du public gratuitement à l'occasion des conférences et ateliers animés par Philippe ; l'autre rédactionnelle : c'est Philippe qui a rédigé l'éditorial.
 
- Notre participation aux rencontres nationales
 
Les acteurs du mouvement des monnaies locales complémentaires ont pris l'habitude depuis le début, de se retrouver deux fois par an pour partager et enrichir leurs expériences. Sauf à une ou deux exceptions nous avons toujours été présents.
 
Au printemps 2013, ont été aussi organisées à Villeneuve sur Lot les premières assises nationales des monnaies locales complémentaires qui ont pu donner une dimension plus grande au mouvement. Le film, « La monnaie, du pouvoir d'achat au pouvoir d'être » a été présenté dans le cadre de cette manifestation et Philippe a pu aussi y donner la conférence de clôture sur le thème des défis des monnaies locales (très appréciée).
 
Nous profitons de cette occasion pour vous donner en annexe 3 le manifeste des monnaies locales complémentaires qui a été défini dans le cadre de ces rencontres, afin de servir de socle commun aux diverses expériences qui s'incarnent chacune avec leur spécificité.
 
- Une monnaie locale complémentaire au Québec
 
Comme vous le savez sans doute, Philippe réside au Québec. Avec un groupe d'amis, il travaille depuis un an à la mise en oeuvre d'une monnaie complémentaire dans sa région, Les Laurentides. Cette expérience sur le terrain lui permet de vérifier sa réflexion théorique et d'ancrer son travail de promotion et d'accompagnement dans du vécu. En annexe 4 & 4bis vous trouverez une présentation de l'état d'avancement du projet. À noter qu'il s'agit de la première expérience de la sorte au Québec.
 
 Voilà dans les grandes lignes en quoi a consisté l'activité de l'association depuis la dernière Assemblée Générale en octobre 2012.
 
Rapport présenté à l'Assemblée Générale ordinaire du 28 octobre à Quirbajou
 
Le secrétaire
Les Henderson
 
 
*****
 
 

Annexe 1 & 2

Présentation des deux ateliers les plus demandés.

 

 
 
(Annexe 1)
 
Être le changement qu'on veut voir dans le monde
Pour que l'économie et l'argent servent l'Humain et la Planète
 
Stage de 2 jours
 
Avec Philippe DERUDDER
 
Crise écologique, crise économique et financière, crise de l'emploi, crise alimentaire, sociale, politique...
Ne se sent-on pas impuissant face à tout cela ? Pourtant quelle époque magique! Fin d'une ère avec tous ses dangers certes, mais début d'une autre qui ne sera que ce que chacun d'entre nous aura apporté.
 
Alors, regardons de plus près ce qui sous-tend le jeu économique et financier actuel et nous pourrons:
 
- Comprendre les crises que nous alimentons chacun souvent sans le savoir
- Nous libérer du conditionnement mental qui nous tient prisonniers d'une logique contraire à notre propre bien-être et aux intérêts de l'humanité entière.
- Concevoir ce que nous pouvons faire dès maintenant pour jeter les bases d'un monde réconcilié et durable.
- Les monnaies locales complémentaires, un outil citoyen au grand potentiel de transformation.
 
Ainsi pourra-ton devenir porteur de ce qui sera
 
- Lieu :
- Horaires : de 9h30 à 18h environ
- Prix :
  Pour couvrir les frais des organisateurs : 20 euros par personne payables a l'inscription.
  Pour l'animation : Participation volontaire libre payable en fin de stage selon la richesse que chacun estime avoir reçue relativement à ses possibilités financières.
 
Renseignements et inscriptions :
 
Philippe Derudder : Chef d'entreprise "interpellé" par les contradiction du système... Il démissionne et partage depuis le fruit de ses recherches et expériences dans ses livres, conférences et ateliers. Il anime l'association AISES - Association Internationale pour le Soutien aux Economies Sociétales – Il est auteur et co-auteur de plusieurs ouvrages dont Les 10 plus gros mensonges sur l'économie chez Dangles, la dette publique une affaire rentable, Rendre la création monétaire à la société civile chez Yves Michel.
 
 
 
(Annexe 2)
 
Être le changement qu'on veut voir dans le monde
De l'illusion de la rareté à la conscience d'Abondance
 
Stage de 2 jours
 
Avec Philippe DERUDDER
 
En cette époque où l'un des problèmes majeurs repose sur la raréfaction des ressources et où l'endettement des pays conduit à des politiques d'austérité, il peut sembler incohérent de parler d'Abondance. C'est que ce terme, dans notre culture, est relié à « l'avoir », alors qu'ici nous visons une attitude face à la vie : développer un ressenti intérieur de complétude.
 
Au fond de nous, règne la croyance héritée du passé « qu'il n'y a pas assez pour tous ». Cela nous pousse à adopter inconsciemment des comportements de survie, surtout lorsque nous sommes confrontés à une difficulté.. Alors la « peur » prend les commandes et, de même que la personne en train de se noyer précipite sa fin par ses gestes désordonnés, de même nous obtenons l'inverse de ce que nous voulons.
En ce XXIème siècle, le défi pour tous et chacun n'est plus la survie mais d'apprendre à VIVRE. Or la Vie dépend de notre capacité à développer la confiance alors que la peur garantissait notre survie... 
Ouvrir les portes des prisons mentales qui nous tiennent enfermés dans des réflexes de survie, apprendre à « dissoudre » nos peurs dans la confiance et l'amour, telle est la révolution intérieure considérable à laquelle nous presse notre époque!
 
Ce stage propose de découvrir
comment trouver dans le regard qu'on porte sur l'ordinaire du quotidien
les clés pour ouvrir ces portes.

- Date & Lieu :

- Horaires : de 9h30 à 18h environ

- Prix :

  Pour l'organisation : 20 euros par personne payables à l'inscription

  Pour l'animation : participation volontaire libre payable en fin de stage selon la richesse que chacun estime avoir reçue relativement à ses possibilités financières.

 

- Renseignements et inscriptions :

 

Philippe Derudder : Chef d'entreprise "interpellé" par les contradiction du système... Il démissionne et partage depuis le fruit de ses recherches et expériences dans ses livres, conférences et ateliers. Il anime l'association AISES - Association Internationale pour le Soutien aux Economies Sociétales – Il est auteur et co-auteur de plusieurs ouvrages dont Les 10 plus gros mensonges sur l'économie chez Dangles, la dette publique une affaire rentable, Rendre la création monétaire à la société civile chez Yves Michel.

 
 

 

         *****
 
 

Annexe 3

MANIFESTE pour les MONNAIES LOCALES COMPLEMENTAIRES (MLC)

 
PREAMBULE
 
Ce manifeste a pour seul objet d’établir clairement les liens qui relient les différentes monnaies locales complémentaires en déclarant les valeurs communes auxquelles elles se rattachent, sans entamer l’individualité de chacune d’elles.
Ces valeurs traduisent une vision transformatrice pour assurer des transitions vers un mode de vie juste et soutenable en favorisant :
 
1. La réappropriation de l’usage de la monnaie par le citoyen, comme outil économique et comme moyen pédagogique pour comprendre sa vraie nature et donner du sens à son usage.
2. La monnaie comme symbole de richesses élargies aux champs éthique, écologique, social et culturel.
3. La monnaie comme moyen d’échange invitant à l’entraide, la coopération et la solidarité.
 
Pour incarner ces valeurs, nous visons les objectifs suivants :
 
1. Renforcer le lien social à travers nos échanges.
2. Favoriser prioritairement la consommation locale par des circuits courts de proximité et de qualité.
3. Favoriser l’initiative, l’autonomie et la responsabilité entrepreneuriale.
4. Refuser la spéculation.
 
ICI ET MAINTENANT, SANS ATTENDRE
 
L’économie doit rester à la place qui lui revient : celle d’un ensemble d’outils et de moyens mis au service des humains dans une relation respectueuse des équilibres naturels.
 
Dans ce contexte, une monnaie locale complémentaire se définit par ses aspects de :
 
1.Complémentarité : une MLC coexiste avec l’euro, c’est un outil parmi d’autres pour expérimenter et construire d’autres modes de vie, d’échange et de solidarité.
2. Parité : l’euro est convertible en MLC, 1 euro = 1 unité de MLC.
3. Subsidiarité : à son échelle, celle de son bassin de vie, une MLC donne la possibilité à chaque personne de re-prendre la maîtrise de son argent pour re-devenir acteur de ses choix de vie et de consommation.
 
UNE MISE EN RESEAU
 
 Les porteurs de projet de MLC peuvent bénéficier d’une mutualisation d’outils mis à disposition par ceux qui les ont expérimentés sur leur territoire.
Chaque MLC se construit à partir de l’identité de son territoire et de ceux qui la portent tout en se reconnaissant dans ce Manifeste. Ce sont ces deux diversités, humaines et territoriales, qui créeront la richesse du réseau par les liens, les échanges et le partage des idées pour le développement de l’ensemble du réseau.
 
UNE MONNAIE CITOYENNE
 
· Sa convertibilité lui donnant une capacité de dédoublement, son fonctionnement participe à l’économie locale et en même temps génère la possibilité d’investissements choisis.
· Son usage, au moins comme monnaie papier, en permet l’utilisation à tout un chacun.
 
Finalement, une MLC est un des outils qui permet de contribuer individuellement et collectivement à créer les conditions pour mieux vivre ensemble. L’esprit d’ouverture et de coopération de chacun participe aux réflexions et actions menées dans le réseau.
 
Les porteurs de monnaies locales complémentaires et citoyennes souhaitent favoriser le partenariat local : ils invitent les collectivités et les autres acteurs du territoire à les rejoindre et à accompagner cette démarche de transition, dans le cadre des orientations exprimées par ce Manifeste.
 
Adhérer à ce Manifeste, évolutif, qui ne vise pas à remplacer les chartes locales, engage à reconnaître comme siennes les valeurs et caractéristiques qui y sont affirmées.
 
A Villeneuve sur Lot, le 18 mai 2013.

 

 

*****

 

 

Bouton pdf   Lien de téléchargement de ce document complet (10 pages) richement illustré

 

 

 

Annexe 4
Le Laurentien, Coopérative de Solidarité

 

PRÉSENTATION

 

Le projet
 

Depuis déjà plusieurs années des citoyens, des gens d’affaires, et des intervenants économiques de la région des Laurentides discutent de moyens qui permettraient de dynamiser l'économie locale et de favoriser le passage d’une économie largement dominée par la spéculation à une économie basée sur les richesses réelles, l’entraide, la solidarité et une meilleure conscience des choix et gestes économiques que les citoyens posent tous les jours.

C’est dans ce contexte qu’a émergé le projet de monnaie complémentaire locale le Laurentien, un projet inspiré par les quelques 5000 expériences de ce type répertoriées dans le monde.

Ce projet est maintenant conduit par la Coopérative de solidarité Le Laurentien dont les objectifs sont :

· Donner accès à un moyen de paiement autogéré et non-spéculatif, qui permet d’être échangé contre des biens et des services locaux.

· Créer des emplois en région (directement au sein de la coopérative et indirectement par la dynamisation du commerce et de la production locales)

· Favoriser la production et l'échange de produits et services respectueux de la planète et des humains

· Reconsidérer nos représentations de la richesse afin que la monnaies ne soit plus une fin mais un simple moyen.

Le systéme, géré par la coopérative, se financera principalement par la cotisation annuelle de ses membres.

 

Ses principes de fonctionnement

 

- Une monnaie locale complémentaire au dollar Canadien comme outil de dynamisation de l'économie locale et de rapprochement des liens entre les personnes de notre communauté dans le respect de leur environnement naturel.

- Une monnaie complémentaire initiée et administrée par les citoyens eux-mêmes, membres du réseau a l'intérieur duquel circule cette monnaie.

Le nom de la monnaie locale (1) est Le Laurentien.

C'est le nom qui a été choisi par voie de consultation des citoyens.

 

La mission du projet (2)

Participer à l’Abondance individuelle et collective en transformant l’économie locale dans un rapport plus harmonieux de l’Humain avec lui-même et son environnement. Accompagner une transition vers une plus grande autonomie locale au service d’une résilience collective.

 

 Nous voulons utiliser la monnaie complémentaire locale comme outil d'incarnation de cette vision.

 

Il est dans nos valeurs de donner un sens éthique à la monnaie pour qu’elle serve l'expression du potentiel humain et qu’elle permette de faire ce que l'on aime; de passer de la monnaie d'épargne à la monnaie circulante afin qu’elle 3 Le Laurentien, Coopérative de Solidarité affranchisse au lieu d'asservir; de reconnaître et manifester l'Abondance en donnant un sens nouveau au mot richesse; de susciter un réseau naturel d'entraide qui permette de développer la confiance entre les membres de la communauté et de retisser des liens; de nourrir la solidarité en favorisant des projets collectifs; de produire et acheter de manière respectueuse et durable en développant une conscience du local.

Chaque adhérant au réseau agit de son mieux pour tendre vers cette vision. Il s'agit d'apprendre à exprimer une « facette » humaine plus responsable et affinée en cultivant la confiance et le respect en la plénitude de la Vie.

La participation (3)

Les parties prenantes dans le projet de la monnaie locale sont les commerçants, artisans et producteurs (appelés prestataires), les institutions comme les autorités locales et les organismes à but non lucratif, et les particuliers résidant ou de passage dans les Laurentides, appelés utilisateurs.

- Les utilisateurs doivent au préalable adhérer au réseau en signant la charte et en versant une adhésion annuelle dont le montant est laissé à leur libre choix sur une base possiblement minimum de 20 $. Dès lors ils peuvent se procurer des Laurentiens auprès des comptoirs d'échange (prestataires et organismes à but non lucratif) avec la possibilité soit d'améliorer leur pouvoir d'achat en recevant 1.05LL pour 1.00$, soit de faire don de cet avantage à un fonds géré par la coopérative destiné à soutenir des activités et projets locaux dont l'affectation est débattue en assemblée générale.

- Les comptoirs d'échange tenus par des prestataires et organismes qui acceptent cette mission payent les frais d'adhésion annuels selon la formule proposée sur le bulletin d'adhésion. Ils reçoivent en dépôt de la coopérative des enveloppes pré constituées de Laurentiens . Au gré de la demande, ils revendent par la suite les Laurentiens aux utilisateurs selon le principe pré cité. Afin de valoriser l'action spécifique des organismes locaux à but non lucratif qui acceptent de faire office de comptoir, la coopérative leur verse 5% du montant des dollars convertis par eux lors des reventes, prélevés sur le fonds de soutien alimenté par l'abandon des primes d'achat. En contrepartie ces organismes font la promotion de la monnaie locale auprès de leur réseau de membres, et de leur clientèle .

- Pour être prestataire référencé dans le réseau, il faut : Signer la charte, répondre à un questionnaire d'auto-évaluation destiné à faciliter le suivi du prestataire dans les domaines qu'il veut améliorer pour mieux incarner les valeurs et objectifs promus dans la charte et verser une adhésion annuelle dont le montant est laissé à leur libre choix sur une base possiblement minimum de 40 $ pour les travailleurs indépendants, 100$ pour les petites entreprises et 240$ pour les moyennes entreprises. À partir de là elles peuvent accepter les Laurentiens à parité de valeur avec le prix en dollars (1$ = 1 LL) en échange de leurs produits/services dans le cadre d'une politique commerciale qui leur est propre. Ils sont encouragés à se fournir localement dans la mesure du 5 Le Laurentien, Coopérative de Solidarité possible pour dynamiser l'économie locale et resserrer les liens dans la communauté. Quand ils n'ont plus la possibilité d'utiliser tous les laurentiens qu'ils détiennent ils peuvent les reconvertir en dollars, moyennant une contribution au fonds de soutien de 5% (1.00LL pour 0.95$).